Le maire de Rezé, Hervé Neau, retrouvé mort dans les locaux de la mairie

D’après les premiers éléments de l’enquête, l’élu se serait donné la mort, jeudi soir, dans l’hôtel de ville de cette commune de 43 000 habitants, au sud de Nantes. Hervé Neau avait pris les rênes de la ville en 2020, à l’issue des élections municipales.

Herve_Neau
Le corps du maire de Rezé, Hervé Neau, a été découvert dans les locaux de la mairie le 11 février au matin. Ici, lors de sa prise de fonction, en 2020 / Photo : Thibault Dumas

Le corps sans vie du maire (divers gauche) de Rezé, Hervé Neau a été découvert dans son bureau ce vendredi matin 11 février 2022. Selon les premiers éléments de l’enquête, révélés par Presse-Océan, il se serait donné la mort dans les locaux de l’hôtel de ville dans la soirée du jeudi 10 février. La police judiciaire a été saisie.

L’émotion est vive dans cette commune de 43 000 habitants du sud de Nantes, dont Hervé Neau, 58 ans, avait pris les rênes en 2020, à l’issue d’une élection municipale mouvementée. « Tout le monde est abasourdi », confie ainsi le responsable d’un des services de la ville à Presse-Océan. Une cellule psychologique doit être mise en place au sein de la mairie.

A la tête d’une liste citoyenne rassemblant une grande partie de la gauche rezéenne, l’ancien directeur d’école et président de l’Amicale laïque Pont-Rousseau l’avait emporté face au sortant Gérard Allard (PS), dont il avait été l’adjoint au Dialogue citoyen, avant de démissionner de ses fonctions avec fracas, lors d’un mandat marqué par de profondes divisions à gauche. Après . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Benjamin Peyrel