Au lendemain du réveillon, le maire Les Républicains de Toulouse a discrètement décollé vers l'Arabie Saoudite, jeudi 2 janvier. Destination Al-Ula, une oasis dans le désert que le prince héritier Mohammed Ben Salman, dit « MBS », a décidé d'ouvrir au tourisme international.

Pour cette escapade non inscrite à l'agenda, Jean-Luc Moudenc a pris l'avion avec son adjointe Marie Déqué, chargée des relations avec l'Orchestre national du Capitole. La formation devait en effet jouer pour le 250e anniversaire de la naissance de Beethoven dans la nouvelle salle de concerts de 500 places couverte de miroirs que le royaume saoudien a inaugurée fin décembre dans ce site pré-islamique inscrit à l'Unesco. Mais sans Tugan Sokhiev. L’emblématique chef d’orchestre russe, qui a signé un CDD d’un an supplémentaire avec le Capitole, était remplacé pour l’occasion par Lio Kuokman, un jeune chef originaire de Hong-Kong. La star de la soirée était le violoniste Renaud Capuçon. Le soliste de réputation internationale est un habitué d'Al-Ula. Le musicien français figurait déjà au programme du premier festival de musique lancé à grand frais en janvier dernier sur le site par l'Arabie Saoudite.

Les deux élus toulousains ont voyagé dans le même avion, affrété spécialement pour l'occasion, que les musiciens de l'orchestre. Cette escapade de trois jours était commercialisée 1 990 euros par personne par une agence de voyages spécialisée parisienne. Le prix comprend le vol aller-retour, l'hébergement dans un hôtel 3 . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h


Avatar de Stéphane Thepot
Correspondant à Toulouse pour la presse nationale (Le Point, Le Monde, L'Express, La Croix) depuis plus de 25 ans, Stéphane a commencé sa carrière dans les radios que l'on disait "libres" et la presse agricole. Il a aussi rédigé un livre-enquête sur les paysans dans l'Aveyron (ateliers Henry Dougier) et un "anti-guide touristique" pour les néo-toulousains (Héliopoles). Diplômé de Sciences-Po Toulouse, il intervient auprès des nouvelles générations d'étudiants qui se destinent au journalisme.