Ludovic Le Moan / © Rémi Benoit

Ludovic Le Moan remplacé à la tête de Sigfox

Il a été élu à l’unanimité par le conseil d’administration, le 17 février, pour remplacer Ludovic Le Moan. Ancien étudiant de Sciences Po Toulouse, Jérémy Prince faisait déjà partie du comité exécutif de Sigfox, qu'il a rejoint en 2018 en tant que directeur de la stratégie, puis comme président de Sigfox USA à partir de mars 2019.

« Je souhaite beaucoup de succès à Jérémy et suis convaincu qu’il mènera Sigfox à l’étape suivante de son évolution », a commenté laconiquement Ludovic Le Moan dans un communiqué. Le directeur général adjoint de la société, Franck Siegel, qui a été recruté en 2017 pour reprendre en main sa stratégie, est confirmé à son poste.

Comment expliquer le départ du PDG et cofondateur visionnaire ? La start-up était dans la tourmente depuis quelque temps, comme nous le révélions en décembre dernier. Obligée de recentrer sa stratégie et de se séparer d’une partie de ses effectifs l’été dernier via un Plan de sauvegarde de l’emploi, elle devait aussi composer avec la personnalité d’un patron imprévisible et « toxique », épaulé par une direction des ressources humaines au style tout autant contesté.
« Aucun lien avec les accusations de Mediacités »
Dans son communiqué, Sigfox ne précise pas le rôle que Ludovic Le Moan jouera dans la nouvelle organisation. L’entreprise a indiqué au magazine spécialisé

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Précédemment dans l'Oeil

Actions en justice : la mairie de Toulouse manque à son devoir de transparence

Quand une commune est impliquée dans une procédure judiciaire, elle doit le rendre public. À Toulouse, la mairie n’a pas respecté cette obligation réglementaire dans au moins 30 cas.

Le retour de Sandrine Mörch au journalisme fait des vagues à France Télévisions

Une phrase malheureuse de l'ex-députée de Haute-Garonne a provoqué l'ire du syndicat national des journalistes de la chaine publique que compte réintégrer Sandrine Mörch.