Professeur de science politique à Sciences Po Bordeaux et chercheur au Centre Emile-Durkheim (université de Bordeaux), Gilles Pinson vient de publier, aux Presses universitaires de France, La ville néolibérale. Dans cet ouvrage, l’universitaire, qui a exercé à Lyon de 2009 à 2013, passe au scanner le néolibéralisme, « nouvel ordre idéologique, politique et économique », à l’origine de certaines métamorphoses des grandes villes – gentrification, ségrégation, attractivité et grands évènements, marketing urbain, flambée des prix de l’immobilier, artificialisation des sols. Son recensement critique des

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !