De Lille à Lyon en passant par Strasbourg, Paris, Nantes et Toulouse, les hôpitaux confrontés à l’afflux soudain de malades du Covid-19 comme les cliniques ont dû réorganiser leurs services en urgence. Il en va de même pour la médecine de ville ! En lien étroit avec les Agences régionales de santé (ARS), la quasi-totalité des centres de santé s’est démenée, ces dernières semaines, pour tenter de colmater les brèches de notre système de santé.

Tous ou presque ont d'abord séparé les flux de patients frappés par le Covid-19 des autres malades non-infectés, afin de minimiser les risques de contamination. Mais certains centres de santé sont allés encore plus loin, avec l’appui de municipalités, de . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !