Quartiers populaires : les inégalités sont aussi environnementales

Les habitants des métropoles françaises sont loin d’être égaux devant l'environnement. Leur exposition aux risques varie fortement d’un quartier à l’autre. La philosophe Catherine Larrère appelle à repenser d’urgence notre rapport à l’écologie.

IMG_3464
Les habitants touchés par la pollution chronique vivent principalement à proximité directe des grands axes de circulation comme ici à Bordelongue (Crédit : Florine Galéron).

L’écologie n’est‐elle qu’un « problème de riches » ? Pas vraiment… L’ouvrage « Inégalités environnementales » coordonné par Catherine Larrère, professeure émerite à l’université Paris‑1, démontre que les pauvres sont les premières victimes de la crise environnementale. Et, statistiques à l’appui, que nombre de politiques environnementales s’avèrent profondément inégalitaires. Entretien.

A Toulouse, la pollution touche d’abord et avant tout les banlieues populaires, notamment le quartier de Bordelongue. Etes‐vous surprise par les conclusions de notre enquête ?

Absolument pas, et sachez que Toulouse n’est pas une exception. Loin de là. La géographie sociale de la région parisienne par exemple, avec les pauvres à l’Est et les riches à l’Ouest, est intimement liée à la pollution de l’air et à l’orientation des vents. Partout, les populations exposées aux grandes catastrophes naturelles comme aux plus petits risques sanitaires sont très souvent les plus pauvres, les moins résilientes.

Pire : ces inégalités environnementales …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Cet article concerne la promesse : 
Voir toutes les promesses de vos élus

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Favorite

Par Hugo Soutra