Devant la justice, le président de la métropole de Lille plaide l’ignorance

En ce premier jour de procès - qui occupera une bonne partie de la semaine -, Damien Castelain a dû s’expliquer sur ses frais de justice et sur ses dépenses personnelles réalisées aux frais du contribuable. Devant les juges, il admet des « erreurs » mais répète sa « bonne foi ».

Damien Castelain – Procès Février 2024 (11)
Le président de la Métropole européenne de Lille (MEL) Damien Castelain lors de la première journée d'audience. Photo : Matthieu Slisse / Mediacités.

L’heure tourne et le procès n’a pas encore commencé. Dans la salle peu garnie, on repère quelques militants de la CGT de la Métropole européenne de Lille (MEL) et des adhérents de l’association anticorruption Anticor. Sur le banc des accusés, le président de la MEL Damien Castelain, l’air faussement décontracté, son ancien Directeur général des services (DGS) Bruno Cassette et son ancienne conseillère presse, Constance Tembremande.

Damien Castelain comparaît ce lundi et pendant plusieurs jours dans le cadre de quatre procédures judiciaires.

  • 1/ Il a tout d’abord été renvoyé devant le tribunal pour recel d’abus de confiance dans l’affaire dite des « pierres bleues », soit la livraison gratuite à son domicile de pavés par le constructeur du « Grand stade » Eiffage ;
  • 2/ Il doit ensuite s’expliquer sur un éventuel délit de favoritisme et de prise illégale d’intérêts pour l’embauche de Constance Tembremande, son ancienne voisine à Péronne‐en‐Mélantois – le village dont il est maire – comme conseillère presse de la MEL. Dans ce dossier, l’ancien DGS Bruno Cassette est aussi en première ligne ;
  • 3/ Damien Castelain est ensuite suspecté de « détournement de fonds publics » dans le dossier des frais de représentation litigieux, révélé par Mediacités en 2018 ;
  • 4/ Enfin, dernière affaire – enclenchée elle‐aussi à la suite d’une de nos enquêtes -, le paiement indu de ses frais d’avocats par la collectivité.

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Favorite

Par Brianne Cousin