Cartographie : le studio Le Plan vient en appui aux médias indépendants

une La Fabrique – Le Plan

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par La rédaction de Mediacités

Derrière la publication de nos cartes inédites des résultats du premier tour de la présidentielle, il y a le projet d’un studio sans but lucratif qui appuiera les enquêtes de médias indépendants, comme nous l’explique Denis Vannier, son fondateur.

La sociologue Violaine Girard le martèle dans les colonnes de Mediacités : les habitants des zones périurbaines ne constituent pas un bloc homogène acquis au Rassemblement National. Pour s’en convaincre, il faudrait par exemple être en mesure de “zoomer” à l’échelle des bureaux de vote. L’ennui, c’est que ce découpage administratif – pourtant tout à fait officiel -, n’est détaillé nulle part à l’échelle nationale, mais uniquement dans certaines préfectures et dans des formats exotiques.

Ainsi, le ministère de l’Intérieur fournit des résultats électoraux d’une précision chirurgicale sans être en mesure d’indiquer quels territoires recouvrent les bureaux de vote en question. Pour les tracer malgré tout sur une carte, en dehors des grandes villes-centres, il reste une solution… acrobatique : localiser le domicile de tous les électeurs d’un même bureau et en dessiner les contours. C’est la démarche que nous avons entreprise dans plus de 400 communes des régions lyonnaises, lilloises et nantaises, en créant un programme informatique spécifique afin d’obtenir des cartes inédites.

Exploration à l’échelle la plus fine possible

Ce chantier fastidieux mais ô combien précieux, c’est la première réalisation concrète d’un projet en voie de concrétisation. Son nom de code ? Le Plan. L’objectif de cette structure à but non lucratif ? Produire des cartes et des récits graphiques pour les habitants des grandes aires urbaines sur des sujets d’intérêt général en partenariat avec des médias indépendants. Risques environnementaux, inégalités sociales face à la santé, l’emploi ou la culture, accès aux ressources en eau : autant de thèmes qui méritent d’être explorés à l’échelle la plus fine possible, sur des territoires qui correspondent aux espaces vécus par ses habitants, tels que les bassins d’emplois ou les aires d’attraction des villes

DENSITE_POP_LYON_2     

Les sources d’informations du Plan sont, pour l’essentiel, les données publiques qu’utilisent les agences d’urbanisme, les administrations et les labos de recherche. Soit des tableaux statistiques, des données de capteurs, d’images satellites… Elles servent surtout à guider des stratégies d’aménagement. Et si, demain, elles permettaient aussi aux habitants de peser sur des tendances en cours ?

Journalisme de données et récits visuels

Après une quinzaine d’années de journalisme et quelques autres à accompagner des médias au sein d’Ouest Médialab, je m’emploie à réunir des designers, datajournalistes, cartographes, développeurs et graphistes autour de projets éditoriaux qui seront proposés gratuitement à des médias partenaires dans différentes villes européennes. Mes semaines d’échanges avec Mediacités, premier partenaire naturel du projet compte tenu de son positionnement éditorial, m’ont été très précieuses pour m’aider à affiner le modèle.

Le studio Le Plan, que je crée à Nantes, s’est inspiré du Bureau Local britannique. Il développera un journalisme de données et des récits visuels qui viendront en appui du travail d’enquête des rédactions indépendantes. Car les données n’ont de sens que si elles sont confrontées au terrain, par le reportage et l’interview.

Aucun commentaire pour l'instant

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.