Place Beauvau, à Paris, les lettres en provenance de Lille s’empilent sur le bureau de Gérard Collomb. Cette semaine, le nouveau ministre de l’Intérieur en a reçu au moins deux. La première est signée Martine Aubry, maire de Lille ; la seconde, François Lamy, député (PS). Leur objet ? Alerter le premier flic de France sur l’explosion du trafic de drogue dans la métropole nordiste, après qu’un homme « très défavorablement connu des services de police » a été abattu en pleine rue, dans le quartier . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.