Quelque chose clocherait-il avec les commissions thématiques de la Métropole européenne de Lille ? Les 184 élus de la MEL sèchent en moyenne près d’une commission sur deux auxquelles ils sont inscrits. Soit un taux d’absence de 46,6 % depuis le début de la mandature, en 2014. Il s’agit pourtant d’instances importantes puisque c’est officiellement là que se préparent les projets de délibérations qui sont ensuite votés en séance plénière. Heureusement, les élus métropolitains font preuve d’une bien meilleure assiduité lors de ces assemblées plénières qu’ils ne manquent qu’une fois sur dix. C’est plutôt bien, même si cette moyenne cache d’importantes disparités. Cet absentéisme a par ailleurs augmenté fortement au cours des trois premières années de la mandature, avant de régresser. Mais en partie seulement.

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 80% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters (2 par semaine) et des offres d'abonnement.
Abonnez-vous pour 6,90€/mois ou 59€/an.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.