Le chœur tient le rôle principal dans la nouvelle production de l’opéra de Lyon, War Requiem. Et c’est en chœur que les salariés se sont exprimés ce lundi soir, 9 octobre, à l’occasion de la première représentation de l’œuvre de Benjamin Britten mise en scène par le japonais Yoshi Oida. Avant que débute le spectacle, artistes et techniciens se sont tenus sur scène face au public pendant qu’au micro, en coulisses, une voix masculine lisait un tract intitulé « Intermittents, permanents : mêmes coulisses, mêmes . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.