"Il y a des milliers de sociétés au Delaware. Il ne s’agit pas d’un paradis fiscal ! » insistait hier Bruno Bonnell, contacté par Mediacités. Le célèbre chef d'entreprise lyonnais a tout à fait raison sur la première affirmation, moins sur la seconde. A ceci près que ce ne sont pas des milliers d'entreprises qui ont élu domicile dans ce petit état, coincé au bord de l'océan . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.