Deux noms, deux fonctions. Au Progrès, notre homme s’appelle Gilles Fabien, coordinateur de la rédaction des suppléments. À la mairie d’Oullins – et dans la vie en général –, il porte le nom de Gilles Lavache, 58 ans, premier adjoint depuis 1990, conseiller métropolitain UDI et ex-conseiller général du Rhône. « Où est le problème ? », balaye aussitôt l’élu à la double identité, joint au téléphone par Mediacités. « J’écris sous pseudo. Quand j’étais à Radio France, j’étais déjà sous pseudo », se défend Gilles Lavache, dévoilant en partie un CV de journaliste invisible sur le web.

En dehors du service pour lequel le premier adjoint travaille, cette double casquette est peu connue au sein de la rédaction du Progrès, de l'avis de plusieurs journalistes pourtant bien informés, qui l'ignoraient jusqu'à ce qu'on leur pose la question. « J’ai une petite indemnité en tant qu’adjoint qui ne me permet pas de vivre, poursuit-il. Le Progrès, j’y suis tous les jours. Pour la ville, je prends du temps sur mes RTT et je vais beaucoup à la mairie en soirée. »

L’an dernier, Mediacités avait documenté en détail ce phénomène prégnant dans l’agglomération lyonnaise des journalistes recrutés par les cabinets politiques et les collectivités qui ne va pas sans poser question. Il entretient en outre

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 66% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters (2 par semaine) et des offres d'abonnement.
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.