Quel est le point commun entre l’eau de source Treignac, bue à l’Élysée, chez quelques grands chefs ou dans les loges du stade de La Beaujoire à Nantes, et les injections destinées à gommer les rides ou agrandir les pénis ? Un même nom : Waldemar Stanislaw Kita, propriétaire et président du Football club de Nantes mais surtout homme d’affaires aux multiples et parfois surprenantes casquettes.

> Retrouvez le premier volet de notre enquête : Waldemar Kita, sa holding belge et l'argent du FC Nantes.

Il y a quatre ans, ce dernier a ainsi investi dans les Laboratoires Vivacy, spécialisés dans l'injection de gels viscoélastiques à base d’acide hyaluronique, un produit obtenu à partir de crêtes de coq ou de fermentation chimique. Cette PME d’une soixantaine de salariés a été fondée en 2007 par des hommes de confiance du Franco-Polonais. Elle dispose d’un centre de recherche et de production dernier cri à Archamps (Haute-Savoie) et de bureaux administratifs et commerciaux dans le 16e arrondissement de Paris. 

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 80% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters (2 par semaine) et des offres d'abonnement.
Abonnez-vous pour 6,90€/mois ou 59€/an.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.