Il y aura bien une liste centriste aux élections municipales à Toulouse. Le bureau national du Modem a donné son accord, mardi 10 décembre dans la soirée, à la proposition du député et conseiller municipal sortant Jean-Luc Lagleize. « Nous allons mettre en place une liste alternative, confirme celui-ci à Mediacités. Je serai sur la liste mais pas obligatoirement à sa tête, car mon travail de parlementaire me plaît beaucoup. »

Outre Jean-Luc Lagleize, cette liste pourrait rassembler les conseillères municipales sortantes du groupe groupe Alliance Démocrate Toulouse, Marthe Marti et Jacqueline Winnepenninckx-Kieser. Elle pourrait aussi attirer les élus du groupe Alliance Majorité Présidentielle Elisabeth Toutut-Picard, Sylvie Rouillon-Valdiguié et Franck Biasotto. Non-candidat à l’investiture LREM sur la liste de Jean-Luc Moudenc, ce dernier nous a fait savoir que le Modem n’avait pas pris contact avec lui à l’heure actuelle. « Depuis notre annonce, les rencontres s'accélèrent. Nous avons beaucoup de contacts, au de-là de ce qu'on imaginait, venant de LR, du PS, de la société civile, affirme Jean-Luc Lagleize. Des parlementaires LREM m'ont signifié leur soutien car LREM ne se sentait pas bien représentée dans la liste de Jean-Luc Moudenc. »

Entre le maire sortant et son président de la commission Aménagement et Politique foncière de Toulouse Métropole, les négociations auront pourtant été menées jusqu'au bout. Si Jean-Luc Moudenc assure ne pas avoir reçu de marques d'intérêt du Modem pour une alliance aux municipales, Jean-Luc Lagleize affirme le contraire. « Est-il logique qu'un . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois