Carole Delga (à droite) discutant avec Damien Alary (en chemise claire) et Martin Malvy (en chemise noire), respectivement anciens présidents de Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. / © Gael Cérez

Carole Delga réélue officiellement présidente du conseil régional d’Occitanie

Vendredi 2 juillet, Carole Delga a été réélue présidente du conseil régional d'Occitanie par 108 des 158 élus régionaux. Les 28 conseillers du Rassemblement national ont voté pour Jean-Paul Garraud, tandis que les 21 élus du groupe LR-UDI se sont abstenu.

La socialiste repart aux manettes de la région pour un mandat de six ans et sept mois, puisque les prochaines élections régionales ont été fixées à mars 2028. Si la fusion des deux anciennes régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées n'est globalement plus une problématique, l'élue ne s'attend pas à un mandat facile. « Il ne faut pas se dire que c'est un mandat qui va dérouler. Le contexte économique et social a changé. La pauvreté a augmenté dans notre pays de façon significative ces dernières années. Le lien s'est désagrégé, observe-t-elle. Il va falloir relever le défi de la sortie de crise sanitaire pour éviter le crash économique avec la fin des aides de l'État. »

Les premières décisions régionales seront prises en commission permanente le 23 juillet : finalisation de la gratuité des transports scolaires et du train pour les moins de 26 ans ; fonds anti-faillite pour les entreprises doté de 100 millions d'euros.

Les 15 vice-présidences :

Les élus ont également validé le nouvel exécutif régional entourant Carole Delga. Six nouvelles têtes y font leur apparition : Claire Fita (culture), Florence Brutus (aménagement du territoire), Jalil Benabdillah (économie), Marie-Alice Pelé (politique de la Ville), Muriel Abadie (tourisme) Vincent Bounes (santé) et Marie Castro (formation professionnelle). Pour le reste, l'équipe reste globalement inchangée, même si le rang des uns et des autres et les intitulés de leurs postes varient quelque peu. Quatrième vice-président en 2015 en charge de l'économie maritime, du littoral et des aéroports, Didier Codorniou devient ainsi le premier vice-président, en charge d'un portefeuille (encore vague) sur la Méditerranée. Signe de son ascension dans l'entourage de Carole Delga, Kamel Chibli passe également de la septième à la troisième vice-présidence avec les mêmes responsabilités en lien avec la jeunesse et les sports. En sixième place, Nadia Pellefigue perd le développement économique, confié à la « prise de guerre » gardoise Jalil Benabdillah, mais gagne les relations européennes et internationales.

À noter que, conformément à leurs souhaits, les communistes gagnent une vice-présidence supplémentaire par rapport à 2015 : celle, créée pour l'occasion, et confiée à Marie-Alice Pelé sur les problématiques urbaines.

  1. Didier Codorniou (PRG) - Méditerranée
  2. Agnès Langevine (OE) - Climat, Pacte vert et Habitat durable
  3. Kamel Chibli (PS) - Éducation, Orientation, Jeunesse et Sports
  4. Claire Fita (PS) - Culture pour tous, patrimoine et langues régionales
  5. Jean-Luc Gibelin (PCF) - Mobilités pour tous et infrastructures de transports
  6. Nadia Pellefigue (PS) - Enseignement supérieur, Recherche, Europe et Relations internationales
  7. Florence Brutus (PRG) - Aménagement, cohésion des territoires et Ruralité
  8. Jalil Benabdillah (divers droite)- Économie, Emploi, Innovation et Réindustrialisation
  9. Maria-Alice Pelé (PCF) - Politique de la Ville
  10. Vincent Labarthe (PS) - Agriculture et Enseignement agricole
  11. Muriel Abadie (PS) - Tourisme durable, loisirs et thermalisme
  12. Vincent Bounes (société civile) - Santé
  13. Jean-Louis Cazaubon (divers gauche) - Souveraineté alimentaire, viticulture et montagne
  14. Marie Castro (PRG) - Formation professionnelle
  15. Marie Piqué (PCF) - Solidarités, services publics et vie associative

Le socialiste Stéphane Bérard est par ailleurs désigné rapporteur du budget et chargé d'une mission de prospective et d'évaluation.

Les membres de la commission permanente :

Ont aussi été désignés les 36 membres de la commission permanente, qui se réunit régulièrement pour mettre en pratique la politique régionale et se prononcer sur les dossiers proposés par les commissions thématiques.

  1. Philippe Andrieu (PS, Aude)
  2. Christian Assaf (PS, Hérault)
  3. Benjamin Assie (OE, Aude)
  4. Pascale Canal (PS, Ariège)
  5. Stéphane Berard (PS, Aveyron)
  6. Emmanuelle Gazel (PS, Aveyron)
  7. Philippe Briançon (PS, Haute-Garonne)
  8. Katy Guyot (PS, Gard)
  9. Éliane Jarycki (PS, Pyrénées-Orientales)
  10. Aurélie Maillols (PS, Lozère)
  11. Sébastien Denaja (PS, Hérault)
  12. Françoise Matheron (PS, Hérault)
  13. Vincent Garel (PRG, Tarn)
  14. Pascale Peraldi (PRG, Hautes-Pyrénées)
  15. Pierre Lacaze (PCF, Haute-Garonne)
  16. Olivier Romero (PP, Haute-Garonne)
  17. Géraldine Rouquette (PCF, Tarn)
  18. David Taupiac (PS, Gers)
  19. Sandrine Soliman (PS, Tarn)
  20. Fabrice Verdier (PS, Gard)
  21. Mélanie Tisne-Versailles (SC, Haute-Garonne)
  22. Jean-Paul Garraud (LDP, Haute-Garonne)
  23. Sophie Blanc (RN, Pyrénées-Orientales)
  24. Julien Sanchez (RN, Gard)
  25. Julia Plane (RN, Hérault)
  26. Frédéric Bort (RN, Hérault)
  27. Laurence Gardet (RN, Gard)
  28. Xavier Baudry (RN, Pyrénées-Orientales)
  29. Laure-Emmanuelle Philippe (RN, Aude)
  30. Jean-Luc Yelma (RN, Gers)
  31. Anne-Claire Solier-Assier (LR, Aveyron)
  32. Stéphan Rossignol (LR, Hérault)
  33. Brigitte Rivière (LR, Lot)
  34. Stéphane Loda (LR, Pyrénées-Orientales)
  35. Marielle Garonzi (UDI, Haute-Garonne)
  36. Aurélien Pradié (LR, Lot)
Avatar de Gael Cérez
Nourrit sa curiosité en tant que journaliste depuis l'an deux mille quatorze. S'intéresse aux innombrables facettes de notre société. Rédacteur en chef de Mediacités à Toulouse depuis octobre 2019.

Précédemment dans l'Oeil

Trois élus quittent le groupe écologiste à Toulouse Métropole

Le groupe Métropole écologiste et citoyenne pour des territoires solidaires (MecTS) va bientôt perdre trois élus. Ana Faure et Albert Sanchez, élus Générations à Cugnaux, ainsi que Julienne Mukabucyana, élue à Toulouse vont quitter le groupe d'opposition présidé par Isabelle Hardy (Générations) et Thomas Karmann (EELV). Rejoints par l'écologiste indépendant columérin Patrick Jimena, ils vont […]

Trois ans d’inéligibilité pour le maire de Mondouzil

L'ex-LREM Robert Médina ne pourra plus se présenter à une élection pendant trois ans car il n'a pas respecté le code électoral lors des dernières élections sénatoriales.