Carole Delga réélue officiellement présidente du conseil régional d’Occitanie

Delga Malvy Alary 2 juillet 2021
Carole Delga (à droite) discutant avec Damien Alary (en chemise claire) et Martin Malvy (en chemise noire), respectivement anciens présidents de Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. / © Gael Cérez

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Gael Cérez

Premières actions de son mandat, nouveaux vice-présidents, composition de la commission permanente du conseil régional... Voici le résumé de la première assemblée plénière du deuxième mandat de Carole Delga en tant que présidente de la Région Occitanie.

Vendredi 2 juillet, Carole Delga a été réélue présidente du conseil régional d'Occitanie par 108 des 158 élus régionaux. Les 28 conseillers du Rassemblement national ont voté pour Jean-Paul Garraud, tandis que les 21 élus du groupe LR-UDI se sont abstenu.

La socialiste repart aux manettes de la région pour un mandat de six ans et sept mois, puisque les prochaines élections régionales ont été fixées à mars 2028. Si la fusion des deux anciennes régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées n'est globalement plus une problématique, l'élue ne s'attend pas à un mandat facile. « Il ne faut pas se dire que c'est un mandat qui va dérouler. Le contexte économique et social a changé. La pauvreté a augmenté dans notre pays de façon significative ces dernières années. Le lien s'est désagrégé, observe-t-elle. Il va falloir relever le défi de la sortie de crise sanitaire pour éviter le crash économique avec la fin des aides de l'État. »

Les premières décisions régionales seront prises en commission permanente le 23 juillet : finalisation de la gratuité des transports scolaires et du train pour les moins de 26 ans ; fonds anti-faillite pour les entreprises doté de 100 millions d'euros.

Les 15 vice-présidences :
Les élus ont également validé le nouvel exécutif régional entourant Carole Delga. Six nouvelles têtes y font leur apparition : Claire Fita (culture), Florence Brutus (aménagement du territoire), Jalil Benabdillah (économie), Marie-Alice Pelé (politique de la Ville), Muriel Abadie . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment