Carole Delga (à droite) discutant avec Damien Alary (en chemise claire) et Martin Malvy (en chemise noire), respectivement anciens présidents de Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. / © Gael Cérez

Carole Delga réélue officiellement présidente du conseil régional d’Occitanie

Vendredi 2 juillet, Carole Delga a été réélue présidente du conseil régional d'Occitanie par 108 des 158 élus régionaux. Les 28 conseillers du Rassemblement national ont voté pour Jean-Paul Garraud, tandis que les 21 élus du groupe LR-UDI se sont abstenu.

La socialiste repart aux manettes de la région pour un mandat de six ans et sept mois, puisque les prochaines élections régionales ont été fixées à mars 2028. Si la fusion des deux anciennes régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées n'est globalement plus une problématique, l'élue ne s'attend pas à un mandat facile. « Il ne faut pas se dire que c'est un mandat qui va dérouler. Le contexte économique et social a changé. La pauvreté a augmenté dans notre pays de façon significative ces dernières années. Le lien s'est désagrégé, observe-t-elle. Il va falloir relever le défi de la sortie de crise sanitaire pour éviter le crash économique avec la fin des aides de l'État. »

Les premières décisions régionales seront prises en commission permanente le 23 juillet : finalisation de la gratuité des transports scolaires et du train pour les moins de 26 ans ; fonds anti-faillite pour les entreprises doté de 100 millions d'euros.

Les 15 vice-présidences :
Les élus ont également validé le nouvel exécutif régional entourant Carole Delga. Six nouvelles têtes y font leur apparition : Claire Fita (culture), Florence Brutus (aménagement du territoire), Jalil Benabdillah (économie), Marie-Alice Pelé (politique de la Ville), Muriel Abadie . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Précédemment dans l'Oeil

Actions en justice : la mairie de Toulouse manque à son devoir de transparence

Quand une commune est impliquée dans une procédure judiciaire, elle doit le rendre public. À Toulouse, la mairie n’a pas respecté cette obligation réglementaire dans au moins 30 cas.

Le retour de Sandrine Mörch au journalisme fait des vagues à France Télévisions

Une phrase malheureuse de l'ex-députée de Haute-Garonne a provoqué l'ire du syndicat national des journalistes de la chaine publique que compte réintégrer Sandrine Mörch.