Mais où est donc passé le budget participatif de la métropole européenne de Lille ?

Annoncé par le président Damien Castelain comme l’un de ses projets phares, le premier budget participatif métropolitain a disparu des radars. Il était censé valoriser des idées citoyennes relevant des compétences de la métropole lilloise, comme les transports ou le tri des déchets. Avant de se muer en simple soutien aux communes qui en seront dotées...

Castelain 3-min
Lors de son discours de candidature à sa réélection, le 9 juillet 2020, le président de la Métropole européenne de Lille (MEL) avait promis de mettre en place le premier budget participatif métropolitain. Photo : capture d’écran Métropole européenne de Lille.

La promesse de Damien Castelain
Une idée lumineuse pour améliorer le plan vélo de la métropole, une solution pour mieux trier ses déchets… Tant de projets que les Lillois ne peuvent pas soumettre au budget participatif de leur commune. Pour une raison simple : ils ne concernent pas les compétences de leur mairie mais celles de la métropole lilloise. Pourtant, ce n’est pas la motivation qui manque : lors des deux premières éditions du budget participatif de la ville de Lille, en 2018 et 2019, 850 idées ont été déposées et 438 ont été soumises aux votes des habitants. La troisième édition, qui court jusqu’au 31 décembre, a déjà rassemblé 230 contributions. C’est bien plus que la plupart des projets soumis à la participation citoyenne sur le site participez.lille.fr, qui ne comptabilisent souvent que quelques dizaines de signatures.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Brianne Cousin