« J’ai essayé de créer une ambiance de Noël ! », s’exclame Aline Fleur Mamadou, étudiante de 23 ans, en dévoilant fièrement les boules et les guirlandes qu’elle a minutieusement installées sur un sapin fièrement dressé dans l’entrée de l’appartement. Le vert de l’arbre en plastique forme un étrange contraste avec le blanc de murs presque vierges de décoration. Seules les habillent une petite croix en bois peinte d’un Jésus aux couleurs vives et une carte des départements français. Nous sommes à Villeneuve d’Ascq, aux abords de l’université de Lille. « Dans ce quartier, toutes les résidences se ressemblent », souffle la jeune femme avec regret.

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois