Ce lundi 18 décembre s’annonce décisif pour l’avenir de la société anonyme sportive professionnelle (Sasp) Stade toulousain, qui se réunit en assemblée générale. Selon nos informations, Bruno Saint-Martin, le représentant de Fiducial au conseil de surveillance, manquera à l’appel. La société de services aux entreprises, premier actionnaire privé du club qui détient 10 % du capital, entendrait ainsi contester les comptes de l'exercice 2016-2017 et s'opposer au projet d’augmentation de capital.

Comme nous le rapportions le 5 décembre, Fiducial, en vertu du pacte d’actionnaires signé en 2014 par l’ancien président du club René Bouscatel, détient un droit de préférence. C’est-à-dire que la société dirigée par Christian Latouche, par ailleurs sponsor du Stade toulousain depuis 2008, doit être sollicitée en priorité, avant toute augmentation de capital. Or cette opération apparaît aujourd’hui vitale pour les Rouge et Noir. Le club a en effet un besoin urgent de cash pour éviter de subir les foudres de la DNACG en fin de saison. Mais Fiducial aurait décidé de s'opposer à ce projet d'augmentation du capital entériné le 23 novembre par le conseil de surveillance.

Fiducial n’approuverait pas les comptes notamment en raison des zones d’ombre qui planeraient sur le rachat des droits commerciaux du club pour une durée de dix ans, au début de l’été, par la société InFront. Ce montage avait permis à Didier Lacroix, détenteur de ces droits depuis 23 ans par le biais de sa société A la Une, d . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 41% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters (2 par semaine) et des offres d'abonnement.
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.
Philippe Kallenbrunn
Journaliste de sport, avec un penchant prononcé pour le rugby, j'ai travaillé au sein des rédactions de Midi Libre, France Soir et Midi Olympique. Je collabore essentiellement aujourd'hui au Journal du Dimanche, à L'Equipe, au Figaro et à Attitude Rugby. J'ai récemment publié deux livres d'enquête : "Les années Saint-André, autopsie d'un fiasco" (Solar, mars 2016) et "Peur sur le rugby" (Marabout, septembre 2017).