C’est l’histoire d’une chute vertigineuse, celle du meilleur club de rugby des trente dernières années. Fort de dix-neuf titres de champion de France et de quatre coupes d’Europe, le Stade Toulousain est un géant de l’ovalie française. Mais c'est un colosse aux pieds d'argile, déficitaire depuis cinq ans. Le 23 novembre, le conseil de surveillance du Stade toulousain a entériné le principe d’une recapitalisation du club avant la fin de la saison. Selon nos informations, les pertes de l’exercice 2016 se chiffreraient au moins . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.