Une affaire de trop-perçu d'indemnités de l'ancien adjoint aux Finances empoisonne les débat de la ville de Brignais depuis l'été 2020. / © Photo : Creative Commons / Sebleouf

4 800 euros d’indemnités indues à un ancien adjoint : à Brignais, la mairie était prête à faire cadeau du trop-perçu

Question de Françoise à Veracités : « Jean-Louis Imbert, l’ancien adjoint aux Finances de Brignais, a-t-il vraiment remboursé les plus de 4 500 euros d’indemnités qu’il avait perçu en trop ? »

Erreur de la banque en votre faveur… Votre question fait référence à un imbroglio qui empoisonne les débats depuis quelques mois au sein de la commune de Brignais, à l’ouest de Lyon. Pendant près de deux ans, Jean-Louis Imbert, ancien adjoint au maire chargé des Finances, a continué à percevoir indûment des indemnités de conseiller municipal délégué pour un total de 4 797,68 euros. Une somme que la mairie a proposé de prendre à sa charge, avant d’être interpellée par les élus d’opposition.

Petit retour en arrière. En août 2018, Jean-Louis Imbert, adjoint aux Finances depuis vingt-cinq ans de cette commune de 10 000 habitants, démissionne à la suite de bisbilles avec le maire de l’époque Paul Minssieux. Il redevient « simple » conseiller municipal, fonction qui ne donnait droit à aucune indemnité à Brignais à cette période. Mais pendant deux ans, jusqu’en mai 2020, il continue de percevoir de la part de la mairie un peu plus de 200 euros par mois, indemnité prévue pour les « conseillers délégués ». Pendant cette période, Jean-Louis Imbert est encore président de la Communauté de communes de la Vallée du Garon, fonction pour laquelle il perçoit par ailleurs 2 600 euros bruts mensuels.                  

Probl . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Mathieu Périsse
Mathieu Périsse collabore avec Mediacités Lyon depuis juin 2017, convaincu de la nécessité d’une information locale indépendante et percutante. Lyonnais de naissance, il a d’abord travaillé pour la radio (Radio France, RTS), notamment lors de reportages longs-formats à l’étranger (Afghanistan, Biélorussie, Chypre, Burkina Faso…). Membre du collectif de journalistes We Report, il écrit régulièrement pour Mediapart, journal pour lequel il a enquêté pendant un an sur la pédophilie dans l’Eglise catholique (également en lien avec Cash Investigation).

Posez-nous vos questions


Les dernières réponses de Veracités