La maire de Denain Anne-Lise Dufour-Tonini. / © Vincent Jarousseau

Anne-Lise Dufour-Tonini réélue, coup de tonnerre à Denain 

A peine le dépouillement terminé, la maire PS sortante Anne-Lise Dufour-Tonini est apparue une rose rouge à la main et un sourire aux lèvres. « C’est une victoire très nette dès le premier tour pour mon équipe, c’est un grand plaisir ce soir », a-t-elle déclaré sur France 3. Sa liste l’a emportée dès le premier tour avec 57,10% des voix. Un score inattendu, tant l’ombre du député RN Sébastien Chenu planait sur la campagne. Il n’aura finalement même pas droit à un second tour.

Pas de dégagisme

La première grande surprise de ce scrutin, c’est le taux de participation. Avec 50,24%, la ville de Denain est bien loin devant les 38,77% estimés au niveau national ou des 34,85% au niveau régional. Les électeurs ont su se mobiliser, presque autant qu’en 2014, où le taux de participation atteignait lui 54,1%. 

Ces dernières semaines, la multiplication des listes laissaient craindre une percée du Rassemblement National. Finalement aucune d’elle n’a eu suffisamment de poids pour faire basculer ces élections. La liste divers gauche menée par le docteur Ahmed Hebbar n’a obtenu que 4,34%, tandis que celle menée par Yvon Riancho est créditée, elle, de 3,93 % des voix. Si certains Denaisiens paraissaient se lasser de leur maire, la majorité des électeurs ne s’est pas exprimé en ce sens. Les accusations de complaisance d’Anne-Lise Dufour envers les Frères Musulmans n’auront pas eu raison de son élection. 

Laurette Duranel, ESJ Lille

Jacques Trentesaux

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.

Jacques Trentesaux
Je suis tout à la fois le directeur de la rédaction et le président de Mediacités, que j’ai co-fondé avec plusieurs anciens collègues du groupe L’Express fin 2016. Nordiste d’origine, j’habite Paris mais j’ai à cœur de revenir dans ma région natale pour y enquêter autant que mes autres fonctions m’en laissent le temps. Avant Mediacités, je suis passé par La Croix, Liaisons sociales, Les Echos et L’Express, où j’ai notamment occupé le poste de rédacteur en chef de la rubrique Régions. Je n’aime rien tant que « sortir du périphérique parisien » pour aller sur le terrain afin de comprendre les réalités du pays.
Voir ma déclaration d’intérêts

Précédemment dans l'Oeil

Candidat Nupes dans la 4e circonscription du Nord, Octave Delepiere joue sur l’ambiguïté pour gonfler son CV

Sur ses professions de foi, l’écologiste de 23 ans prétend être diplômé de l’École supérieure de journalisme (ESJ) de Lille… ce qui n’est pas vrai. Contacté par Mediacités à ce sujet, il tente un rétropédalage à 180 degrés.

Législatives : le gros coup de com’ des Insoumis au Sébasto de Lille

Les députés LFI Adrien Quatennens et Ugo Bernalicis ont conclu leur campagne en réunissant 1 000 personnes au théâtre Sébastopol de Lille. Leur carte maîtresse ? Un concert d'Hubert-Félix Thiéfaine.