Quai du métro à la station Bellecour. Photo : NB/Mediacités.

Transports en commun : le Sytral de Bruno Bernard prévoit d’investir 2,5 milliards d’euros

Le programme des écologistes promettait un plan à 3 milliards d’euros. Puis Bruno Bernard avait nuancé ses ambitions entre « 2,5 et 3 milliards d’euros » lors de son installation à la présidence du Sytral, le syndicat des transports en commun de l'agglomération lyonnaise. Ce sera finalement 2,55 milliards d’euros qui seront investis, au cours du mandat, dans les réseaux de bus, de tramway, de métro et… de télécabines. Ainsi en ont décidé les nouveaux élus du Sytral ce jeudi 17 décembre.

Au programme d’ici à 2026, quatre chantiers de tramways (le prolongement du T6, un T8 entre Bellecour et la Part-Dieu, un T9 pour relier Charpennes ou La Doua à La Soie, un T10 entre gare de Vénissieux et Gerland) et la création d’un nouveau bus « à haut niveau de service » (comme les C1, C2, C3…) entre la Part-Dieu et Genas.

Côté métro, le syndicat prévoit de consulter la population sur les extensions des lignes A (vers Meyzieu), B (vers Rillieux-la-Pape), D (vers la Duchère) et sur le projet de métro E dans l’Ouest lyonnais. Sur ce dernier dossier Bruno Bernard a déjà émis quelques réserves, quand bien même la ligne figurait dans le programme de ses candidats dans la circonscription Lyon Ouest.

Metro Lyon
La ligne E étendrait le réseau de métro (ici, la ligne D) au 5e arrondissement de Lyon, jusqu'à Alaï. Photo : N.Barriquand/Mediacités.

20 000 à 25 000 voyageurs par câble

Mais la nouveauté de ce plan de mandat, c’est le projet d’une ligne téléphérique pour relier Francheville à Gerland, via Sainte-Foy-lès-Lyon. Le câble, selon le Sytral, transporterait entre 20 000 et 25 000 voyageurs par jour et compterait entre 7 et 8 stations. Bruno Bernard espère l’inaugurer en 2025.

Sur l'enveloppe totale votée, 160 millions d’euros sont fléchés sur ce projet. Le montant paraît faible : comme le rappelle Le Progrès dans son édition du 18 décembre, la même ligne figurait dans les cartons de la précédente majorité du Sytral, présidée par Fouziya Bouzerda, pour une estimation à 210 millions d’euros, sans compter les coûts d’acquisition du foncier pour planter les pylônes des futures télécabines.

N.B.  

Cet article concerne les promesses :
« Bus à liaison rapide entre Part-Dieu et Chassieu, et entre Saint-Priest et Mions » « Développer des télécabines » « Développer le métro E » « Prolonger le métro D jusqu’à Vaise Industrie » « Prolonger le métro B jusqu’à Saint-Genis-Laval » « Investir 3 milliards d’euros dans le développement des transports en commun »
Voir toutes les promesses

Précédemment dans l'Oeil

Interpol : le général émirati accusé d’avoir couvert des actes de torture élu président

Malgré une forte opposition de la société civile, le général Ahmed Nasser Al-Raisi, visé par plusieurs plaintes pour des violations des droits de l'Homme, a été élu jeudi président d'Interpol, dont le siège est à Lyon.

Opéra de Lyon : la Chambre régionale des comptes publie l’épilogue de l’affaire des frais de l’ancien directeur

Cinq après les révélations de Mediacités sur les incroyables notes de frais de Serge Dorny, les magistrats financiers pointent le manque de contrôle, à l'époque, des financeurs publics et lèvent le voile sur les dernières zones d'ombre de l'affaire.