A Treillières, le ras le bol du personnel communal face aux affaires et à l’instabilité politique

Mairie Treillieres
La mairie de Treillières, en Loire-Atlantique. / © Photo : Guillaume Frouin

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Guillaume Frouin (PressPepper)

Les affaires et les démissions d'adjoints qui se succèdent à Treillières pourrissent la vie des agents de la commune du nord de Nantes. Une cinquantaine d’entre eux ont pris part jeudi après-midi à une « réunion d’information » où a été évoquée la possibilité d’un débrayage.

A Treillières, au nord de Nantes, un nouveau conseil municipal « extraordinaire » doit se tenir ce lundi 13 septembre. Objectif : trouver des remplaçants à Jérôme Amiaud et Pascal Lavéant, qui avaient porté à huit, en juillet 2021, le nombre de démissions parmi les adjoints au maire Alain Royer. On le sait d’ores et déjà, la tâche sera difficile, les candidats ne se bousculant pas au portillon.

En attendant, le « malaise » du personnel communal lié à cet important turn-over perdure : selon nos informations,

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment