350 millions de tonnes de sable, gravillons et graviers sont extraits chaque année en France dans plus de 3000 carrières. / Image : François Goglins - Creative Commons

L’extension des sablières de Saint-Colomban approuvée lors d’une consultation publique

Ils sont plus nombreux à s’être déplacé que lors des dernières élections régionales (28,73% de participation au premier tour), départementales (29,55% au premier tour) et à peine moins qu’aux élections municipales de 2020 (37,32%)... Dimanche, 36,7% des habitants inscrits sur les listes électorales de Saint-Colomban, au sud de Nantes, ont participé à la consultation publique organisée par la mairie.

La question à laquelle ils devaient répondre était formulée ainsi : « La municipalité de Saint-Colomban doit-elle adapter son Plan Local d’Urbanisme pour permettre l’instruction des demandes d’extensions des sablières ? ». En clair : faut-il autoriser, ou non, les entreprises Lafarge et GSM qui exploitent 49 et 65 hectares de carrières de sable (Lire notre précédente enquête) à s’étendre sur 70 hectares supplémentaires de terres classées « espaces agricoles pérennes » ? Dimanche, 54,37% des votants ont répondu oui.

Encore des étapes à franchir

« Nous allons pouvoir ouvrir la page et continuer à travailler sur ces projets », réagissait le maire de la commune, Patrick Bertin, après la proclamation des résultats. Car à l’issue de la consultation l’extension des carrières n’est pas automatique : il faut encore que le conseil municipal adapte son plan local d’urbanisme afin de permettre l’instruction des demandes de Lafarge et GSM, que le Schéma de cohérence territoriale du Pays de Retz soit modifié, mais aussi qu’une enquête publique et la préfecture valident ces changements. Soulagé par le résultat de la consultation, les sabliers espèrent franchir rapidement ces étapes et pouvoir commencer l’exploitation des nouveaux terrains mi-2023.

Mais il faudra encore compter sur la mobilisation des opposants. S’ils n’ont remporté que 45,63% des voix dimanche, les partisans du non aux carrières ne désarment pas. Pour La tête dans le sable qui les représente, ce résultat reste « une reconnaissance de (sa) légitimité ». Dans un communiqué, l’association se félicitait mardi d’avoir obligé « les sabliers et les maraîchers à présenter leurs intentions au grand jour, eux qui aiment tant avancer en secret et pratiquer la politique du fait-accompli » et annonçait la poursuite de ses actions. Des recours en justice sont notamment envisagés.


Sablières de Saint-Colomban :
retrouvez les précédentes enquêtes de Mediacités

https://www.mediacites.fr/enquete/nantes/2021/11/25/a-saint-colomban-la-generosite-tres-interessee-de-lafarge-et-gsm/

https://www.mediacites.fr/decryptage/nantes/2021/11/25/carrieres-comment-la-loire-atlantique-est-devenue-lune-des-plus-importantes-sablieres-de-france/

Benjamin Peyrel
Co-fondateur de Mediacités et rédacteur en chef de son édition nantaise. Avant de me lancer dans cette aventure, j'ai débuté au quotidien La Croix et suis passé par différentes rédactions avant de rejoindre L’Express et d'écumer préfectures et sous-préfectures pendant dix ans. Je m’intéresse notamment aujourd’hui aux montagnes de données que les collectivités comme les citoyens produisent quotidiennement et aux moyens de les utiliser pour faire avancer le débat public.

Précédemment dans l'Oeil

Mué en emblème national, le futur CHU de Nantes devient « irrémédiable » selon Jean Castex

En visite à Nantes pour poser la première pierre du - très controversé - futur CHU de la ville, le Premier ministre a fait du projet l'emblème du Ségur de la Santé, lancé en mars 2020. Comme lui et malgré les doutes et les oppositions, la maire (PS), Johanna Rolland, juge désormais le projet irréversible.

Loire-Atlantique : ces cliniques et hôpitaux qui opèrent des cancers sans autorisation

Une enquête de Cash investigation dévoile les statistiques d’opérations par établissement et par type de cancer. A Nantes et en Loire-Atlantique, plusieurs hôpitaux ou cliniques ne respectent pas les seuils requis pour certaines activités.