À Saint-Colomban, la dérogation qui ouvre la voie à l’extension des carrières de sable

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Benjamin Peyrel

C'est voté. Mardi 13 septembre, les élus du pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) du Pays de Retz ont autorisé la mairie de Saint-Colomban à déroger aux règles du Scot. Un vote qui ouvre la voie à l'extension des deux carrières de sables exploitées sur la commune par Lafarge et GSM.

Plusieurs centaines de personnes dans les rues, des tracteurs par dizaines, un concert de klaxons et de casseroles, mais des élus qui restent sourds… Mardi, à Machecoul, la mobilisation contre l’extension des carrières de sable de Saint-Colomban n’a pas réussi à infléchir la position des 52 représentants des communes rassemblées au sein du pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) du Pays de Retz. Par 37 voix pour et 16 contre, ces derniers ont autorisé la commune à déroger aux règles du Scot (Schéma de cohérence territorial) du Pays de Retz. Une décision qui va permettre d’inscrire au PLU de Saint-Colomban l’extension sur des terres classées « espace agricole pérennes » des deux carrières de sable actuellement exploitées par les sociétés Lafarge et GSM.

Le résultat de ce scrutin n’est pas à proprement parler une surprise. Depuis qu’une consultation publique - organisée par le maire de Saint-Colomban (favorable au projet) en janvier 2022 - a approuvé à 54,37% l’extension des deux sablières sur 70 hectares supplémentaires (l'équivalent d'une petite centaine de terrains de foot), les opposants au projet ne se faisaient guère d’illusions. Pas facile pour un élu local d’aller contre l'un de ses homologues… Qui plus est quand ce dernier est soutenu par une majorité de ses administrés. Et peu importe l’étrange lobbying pratiqué par les sabliers pour s’assurer ce soutien . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.