La Ville de Nantes va (enfin) rémunérer (un peu) les artistes plasticiens qu’elle expose

galerie-atelier-1920
L’Atelier, galerie municipale d’art contemporain, à Nantes, organise huit à dix expositions par an. / Photo : Nantes Métropole

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Benjamin Peyrel

Présentée en conseil municipal vendredi 24 juin, une délibération prévoit de payer les peintres, sculpteurs et autres artistes lorsqu’ils exposent leurs œuvres dans un lieu d’exposition de la Ville.

Comme un air de rentrée en juin… Demain, vendredi 24 juin, se tiendra à Nantes une nouvelle session du conseil municipal. La première – période électorale oblige - depuis le 18 mars dernier. La première également depuis la victoire de Julie Laernoes aux élections législatives qui, conformément à sa promesse de campagne, démissionne de ses mandats locaux et abandonne son rôle de co-présidente du groupe écolo à Marie Vittoux, conseillère municipale chargée notamment de l’économie sociale et solidaire.

Pas moins de 52 délibérations sont au programme de ce conseil (contre 30 lors du précédent). L’une d’elles fait écho à une enquête publiée récemment sur Mediacités. En février dernier, nous décrivions, sous la plume du journaliste Louis Raymond, l’univers méconnu des galeries et des ateliers d’art nantais, où créativité rime souvent avec précarité et pauvreté. Nous y citions notamment le rapport de la sociologue Marjorie Glas, rendu public il y a tout juste un an et consacré à la rémunération des artistes dans le secteur des arts visuels à Nantes. La chercheuse associée à l’ENS de Lyon y écrivait que « les revenus obtenus par les artistes [nantais] leur assurent rarement de quoi vivre de leur travail, mais contribuent à assurer leur . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment