Soins palliatifs : la Ville de Nantes soutient financièrement la Maison de Nicodème

2022-06-Maison-de-Nicodeme-Nantes
La Maison de Nicodème, structure privée de soins palliatifs à Nantes, avant son ouverture début avril 2022. / Photo : Maison de Nicodème

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Benjamin Peyrel

Inaugurée il y a quelques mois, cette structure médicale privée n’avait jusqu’à présent bénéficié d’aucun appui financier des collectivités locales. Ce ne devrait plus être le cas vendredi à l’issue du conseil municipal nantais.

Il y a près de six mois, alors que Mediacités publiait son enquête consacrée aux soins palliatifs à Nantes et à l’ouverture d’une nouvelle structure privée sur un territoire  manquant cruellement de lits et de soignants, l’affaire était loin d’être faite. A quelques semaines de l’inauguration, la direction de la Maison de Nicodème, établissement de soins palliatifs installé dans le quartier Saint-Donatien, n’espérait alors plus recevoir de subventions de la ville ou de la Métropole pour compléter ses financements essentiellement privés.

https://www.mediacites.fr/decryptage/nantes/2022/01/06/soins-palliatifs-larrivee-dun-etablissement-prive-eclaire-les-manques-de-loffre-publique-nantaise/

La donne devrait changer vendredi grâce à la délibération n°32 présentée au conseil municipal. Cette dernière prévoit en effet de verser une subvention d’investissement de 200 000 euros à l’association pilotant le projet. Un geste qui représente un peu moins de 2% des 10,75 millions d’euros qu’aura coûté la construction de cette structure de 18 chambres, dans laquelle les patients en fin de vie bénéficient d’une prise en charge globale par une équipe pluridisciplinaire de 40 soignants spécialisés et une trentaine de bénévoles.

Si le soutien de la Ville n’a pas été accordé plus tôt, c’est que cette dernière souhaitait s’assurer que l'établissement privé s’inscrivait bien « dans le respect des principes du service public ». Autrement dit, qu’il ne serait pas réservée à ceux ayant les moyens de . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment