En Loire-Atlantique, le grignotage des terres continue. Ici, un curieux lotissement d'Orvault. / Image : Google Earth

Artificialisation des sols et politique foncière : l’étonnant revirement de Nantes Métropole

« L’alliance des territoires », soit une meilleure coopération entre les zones les plus denses de l’agglomération nantaise, les communes périurbaines et le monde rural... Depuis plusieurs années, voilà la solution politique que met en avant la maire PS de Nantes, Johanna Rolland, afin d’assurer un développement plus harmonieux d’un territoire soumis à de fortes pressions démographiques, foncières et environnementales. Sur le papier et dans un département qui, entre 2009 et 2018, a englouti sous béton et bitume 5 600 hectares de terres naturelles et agricoles (soit près de 8000 terrains de football), l’idée semble plutôt censée. Dans la pratique, elle se heurte parfois à de curieuses décisions politiques.

C’est ce qu’illustre l’étonnant revirement qu’est en train d’opérer la Métropole de Nantes. Les 29 et 30 juin, lors du prochain conseil métropolitain, les élus voteront une délibération visant à faire entrer la collectivité au sein de l’Établissement foncier public de Loire-Atlantique (EPFLA). Ou plutôt à la faire ré-entrer… Car jusqu’au 11 décembre 2020, Nantes Métropole faisait bien partie de cet organisme chargé de constituer des réserves foncières et de lutter « contre la spéculation » et « la consommation d’espaces agricoles et naturels ». Bref, d'être le véritable bras armé de cette fameuse « alliance des territoires ».

Mais ce jour-là, à l’issue d’un vote tendu
Discorde majoritaire
En décembre 2020, la décision de quitter l'EPFLA divise la majorité métropolitaine. La délibération recueille 50 voix pour . . .

En août, profitez de 15 jours pour lire cet article et tous les autres !


Précédemment dans l'Oeil

Conseil régional, Conseils départementaux : en Pays de la Loire, hausse des salaires pour les hauts fonctionnaires

Près de 13 % d'augmentation pour la moyenne des dix plus hauts salaires au Conseil départemental de Vendée, qui reste néanmoins inférieure à celle de la Région Pays de la Loire. La Gazette des communes a compilé les dix plus hautes rémunérations des principales collectivités territoriales et leur répartition entre hommes et femmes.

Législatives en Loire-Atlantique : un vote polarisé à Nantes et dans la métropole

Comment ont voté vos voisins aux élections législatives ? Près de deux semaines après le scrutin, nous revenons en détail sur les résultats dans les circonscriptions de l'agglomération nantaise avec une carte interactive inédite, bureau de vote par bureau de vote.