Le candidat Nupes-PS conteste l'élection de la députée sortante LREM Monique Iborra. / Crédit photo Twitter Fabien Jouvé

Législatives 2022 : Fabien Jouvé conteste l’élection de Monique Iborra dans la 6e circonscription de Haute-Garonne

L’écart entre les deux candidats s’est resserré tout au long de la soirée du second tour, pour finalement se résumer, vers 22h30, à trois petites voix, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, ou à quatre, selon les déclarations du candidat de la Nupes, Fabien Jouvé. La députée sortante Monique Iborra, candidate Ensemble pour sa troisième réélection dans la 6e circonscription de Haute-Garonne l’a donc emporté de justesse, suite à un recomptage minutieux des voix, dimanche 19 juin dans la soirée. Un résultat « rageant » pour la Nupes.

Après une courte nuit de repos, Fabien Jouvé a décidé de ne pas en rester là. Il vient d’annoncer qu’il saisissait le Conseil constitutionnel pour demander l’annulation du scrutin. « Les résultats de la 6e circonscription de la Haute-Garonne sont particulièrement serrés avec un écart de quatre voix sur plus de 55 000 suffrages exprimés. Au terme de sa réunion, qui s’est tenue ce matin, à la préfecture de la Haute-Garonne, la Commission de recensement des votes, présidée par un magistrat indépendant, a porté à son procès-verbal un nombre d’anomalies supérieur à l’écart de voix », explique le candidat dans un communiqué envoyé en fin d'après ce lundi. Interrogé, le secrétaire de la section socialiste de Colomiers et conseiller municipal de cette commune n'a pas donné plus de détails.

La contestation d'une élection législative n'est pas une situation inédite en Haute-Garonne. En 2017,

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Armelle Parion
Armelle Parion collabore avec Mediacités Toulouse depuis octobre 2018, enthousiaste d’avoir trouvé un média qui fait la part belle aux enquêtes. Correspondante pendant neuf ans pour le Parisien-Aujourd’hui en France, elle a aussi travaillé pour la radio (Radio France, Radio Solidaire) ainsi que des supports économiques (Touléco) et culturels (Lettre du spectacle).

Précédemment dans l'Oeil

Le retour de Sandrine Mörch au journalisme fait des vagues à France Télévisions

Une phrase malheureuse de l'ex-députée de Haute-Garonne a provoqué l'ire du syndicat national des journalistes de la chaine publique que compte réintégrer Sandrine Mörch.

Il porte plainte contre un policier et prend cinq mois de prison avec sursis

Victime d'insultes xénophobes lors d’un contrôle d’idendité qui a mal tourné, un réfugié libyen vivant à Toulouse s’est vu infliger cinq mois de prison avec sursis pour « outrage », « rébellion » et « violence envers une personne dépositaire de l’autorité publique ».