Après Paris, en 2008, et les métropoles de Rennes et Nice, en 2015, le Grand Lyon se jette à l’eau. Comme annoncé pendant la campagne électorale, la majorité écologiste présidée par Bruno Bernard a voté, le 14 décembre 2020, le projet de « reprise en régie publique de la production et de la distribution de l’eau potable sur le territoire » en 2023. En d’autres termes : exit Veolia, ex-Compagnie générale des Eaux fondée en région lyonnaise au XIXe siècle, le délégataire historique qui approvisionne les robinets de la métropole. La décision est loin d’être anecdotique, même

Lisez cet article et découvrez les bienfaits d’un média indépendant dans votre ville.

1€ le premier mois

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement

Cet article concerne les promesses :
« Instaurer la gratuité pour les premiers mètres cubes d’eau » « Gérer l’eau en régie »
Voir toutes les promesses
Isabelle Jarjaille
Journaliste indépendante​ depuis 2011​, j'enquête sur la gestion des services publics par le privé et son impact sur les finances publiques.​ ​Mon livre enquête "Services publics délégués au privé, à qui profite le deal ?" est sorti le 27 mars 2018​. ​Je suis également en charge du cours Techniques d'enquête en licence Info Com à l'IUT de Lannion et je porte un projet d'éducation aux médias dans deux lycées agricoles. Je suis membre du bureau du Club de la presse de Bretagne, pour promouvoir les médias et ceux qui les font au quotidien : les journalistes, notamment les pigistes.