On l’ignore parfois, mais c’est à l’éducation que la ville de Nantes consacre la plus grosse partie de son budget : un peu plus de 133 millions d’euros en 2020, soit 6,4% de ses dépenses totales. Rien d’étonnant, donc, à ce que la Chambre régionale des comptes (CRC) des Pays de la Loire consacre aux écoles et à l’accueil périscolaire une bonne partie des 92 pages de son rapport sur la gestion de la ville de Nantes, rendu public le 17 décembre, à l’occasion du dernier conseil municipal.    

D’autant moins étonnant que les services concernés ont connu durant la période d’observation de la CRC (2015-2020) de profonds bouleversements : réorganisation de la direction de l’Education en novembre 2018 ; changement de prestataire au niveau du périscolaire, géré pendant 32 ans par Nantes action périscolaire (NAP) avant d’être repris par la Léo Lagrange Ouest (LLO) en 2018 ; mouvements de grève à répétition de janvier 2019 jusqu’aux dernières semaines… Bref, largement de quoi titiller la curiosité des magistrats financiers.
La CRC pointe un . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Cet article concerne les promesses :
« Extensions-rénovations de 23 écoles » « Réalisation de 6 nouvelles écoles »
Voir toutes les promesses