À Nantes, Johanna Rolland foudroie l’Arbre aux hérons

Trop cher, trop daté, pas adapté au contexte de crises climatique et énergétique actuelles... Jeudi 15 septembre, la maire de Nantes a fini par dire stop à l'un des projets les plus emblématiques — mais aussi les plus controversés — portés par la municipalité. Un abandon qui signe aussi la fin d'une époque.

joe-dudeck-rFS8xQqQKg4-unsplash(1)
A Nantes, le projet d'Arbre aux hérons a finalement été abandonné par la maire (PS) Johanna Rolland. / Image d'illustration - Joe Dudeck / Unsplash

Quand la forêt pousse, pas un bruit. Quand un arbre tombe, on l’entend… Celui‐là avait beau n’avoir pas encore déployé sa ramure, sa chute a résonné dans toute l’agglomération nantaise. Jeudi 15 septembre au matin, confirmant les rumeurs de la veille, Johanna Rolland a officialisé l’abandon de l’Arbre aux hérons. Une coupe franche, nette et définitive. « Nous avons décidé de mettre un terme à ce projet », annonce la maire de Nantes 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Favorite

Par Benjamin Peyrel