À Nantes, Johanna Rolland foudroie l’Arbre aux hérons

Trop cher, trop daté, pas adapté au contexte de crises climatique et énergétique actuelles... Jeudi 15 septembre, la maire de Nantes a fini par dire stop à l'un des projets les plus emblématiques — mais aussi les plus controversés — portés par la municipalité. Un abandon qui signe aussi la fin d'une époque.

joe-dudeck-rFS8xQqQKg4-unsplash(1)
A Nantes, le projet d’Arbre aux hérons a finalement été abandonné par la maire (PS) Johanna Rolland. / Image d’illustration – Joe Dudeck / Unsplash

Quand la forêt pousse, pas un bruit. Quand un arbre tombe, on l’entend... Celui-là avait beau n’avoir pas encore déployé sa ramure, sa chute a résonné dans toute l’agglomération nantaise. Jeudi 15 septembre au matin, confirmant les rumeurs de la veille, Johanna Rolland a officialisé l’abandon de l'Arbre aux hérons. Une coupe franche, nette et définitive. « Nous avons décidé de mettre un terme à ce projet », annonce la maire de Nantes

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Benjamin Peyrel