Arbre aux hérons : l’avenir du projet se joue aujourd’hui

Arbre aux hérons
Le dessin du projet d’Arbre aux hérons. / Image : Compagnie La Machine

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Benjamin Peyrel

Réunion du groupe politique transpartisan chargé d'examiner le projet à 9 heures, puis conférence de presse à 11 heures... Après plusieurs mois de silence, Johanna Rolland doit annoncer aujourd'hui le devenir de la "tour Eiffel" nantaise.

Difficile de ne pas faire l’analogie… Le 9 novembre 2018, lors d’une conférence de presse programmée la veille, Johanna Rolland sonnait le glas du YelloPark, enterrant pêle-mêle le projet de construction d’un nouveau stade en lieu et place de La Beaujoire et le quartier censé l’accompagner. Hier, mercredi 14 septembre 2022, le souvenir de cette annonce surprise est revenu à l’esprit de nombre de journalistes nantais à l’ouverture d’un message les invitant le lendemain (aujourd’hui, donc) à une conférence de presse consacrée cette fois à… l’Arbre aux hérons.

Alors, rebelote ? Johanna Rolland annoncera-t-elle tout à l’heure l’abandon de ce projet contesté, notamment par les élus écologistes de sa majorité ? Sa poursuite ? Un report ou des modifications substantielles ? Impossible à dire à l’heure ou nous écrivons ces lignes, tant le nombre de personnes dans la confidence semble réduit et les langues solidement liées. Mais comme le suppose un membre de la majorité, « cela ne sent pas très bon pour la Compagnie La Machine », le concepteur du projet.
Manque de « sobriété »
Membre du « groupe politique transpartisan » chargé d’examiner le projet à la loupe, la cheffe de file LREM à la Ville et à la Métropole, Valérie Oppelt, partage la même opinion. « Nous avons été convoqués pour une réunion à 9 heures demain [ce matin, soit deux heures avant . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.