Fusion des universités de Lyon : retour vers le futur

Deux ans après l’échec d’une vaste fusion des universités lyonnaises et stéphanoise, Lyon-1 et Lyon-2 relancent la construction d’un grand établissement pluridisciplinaire. Moins démesuré - et moins contesté pour le moment -, ce projet  entraînera toutefois une transformation en profondeur de la recherche et de l’enseignement supérieur à Lyon.

202209-Universites-Lyon2-Fusion
Sur le campus des berges de l’université Lyon-2. Photo : N.Barriquand/Mediacités.

Mis à la porte avec perte et fracas il y a deux ans, le projet de création d’une grande université lyonnaise revient par la fenêtre. Depuis le printemps dernier, les universités Claude Bernard Lyon-1 et Lumière Lyon-2 ont entamé un rapprochement via la naissance d’un établissement public expérimental (EPE). Fusion espérée en 2024. Elle concernera quelques 75 000 étudiants et près de 6 400 agents. Comme pour chaque projet de regroupement mené dans l’enseignement supérieur, ses

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 11 minutes

Par Jennifer Simoes