Les affaires reprennent à Treillières, commune de près de 10 000 habitants à 15 kilomètres au nord de Nantes. Après le confinement, nous l’avions quitté sur un mic-mac autour des terrains de la belle-famille de son ancien adjoint à l’urbanisme puis sur une vilaine histoire de décharge communale illégale. Mais voilà qu’une autre affaire pointe déjà le bout de son nez : le 29 juin dernier, son conseil municipal a en effet voté l’achat d’un Citroën C5 Aircross Hybrid pour les déplacements de ses élus. Un superbe SUV à 38 000 euros. Motif officiel : l’ancienne Peugeot 207 communale était hors d’âge, et elle n’était pas adaptée au handicap de Catherine Cadou, la première adjointe déléguée à « l’administration générale » de la commune, qui est en fauteuil roulant.

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h