Treillières : après les démissions, nouvelles révélations sur le “système Royer”

Conflits d'intérêts sur les marchés publics, utilisation du SUV municipal pour des vacances... Les fracassantes explications de Catherine Cadou sur sa démission de son poste de première adjointe de la commune du nord de Nantes lèvent le voile sur la réalité du « système » mis en place par le maire et certains de ses adjoints. Hallucinant.

Mairie Treillieres
La mairie de Treillières, en Loire-Atlantique. / © Photo : Guillaume Frouin

C’est un document explosif que vient de se procurer Mediacités. Il éclaire d’un jour nouveau les démissions de Catherine Cadou et de trois autres adjoints au maire de Treillières (Loire-Atlantique) Alain Royer, suite à nos révélations sur son accident en état d’ivresse au volant d’une Peugeot 207 communale et l’achat par la suite d’un SUV hybride à 38 000 euros. Ce mail a été envoyé le 8 octobre 2020 par la première adjointe aux vingt-deux élus de sa majorité – avec copie à quatre cadres de l’administration municipale – pour y expliquer les raisons de sa démission.

Catherine Cadou y revient d’abord sur les causes de cette « crise politique majeure »,

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Guillaume Frouin (PressPepper)