A quoi sert le journalisme d’investigation

On entend parfois des discours fatalistes sur le journalisme d'investigation : « Cela ne sert à rien ». Un exemple récent peut suffire à prouver la nécessité du travail d'enquête.

April-1
April, société spécialisée dans les services en assurance, basée à Lyon. Photo : Nicolas Barriquand.

En juillet 2017, Mediacités et Mediapart décortiquaient ensemble les Malta Files : plus de 150 000 documents confidentiels, dont la liste complète des personnes et entités impliquées dans les sociétés immatriculées à Malte. Cette plongée dans les coulisses du petit paradis fiscal méditerranéen nous a permis de mettre en lumière les manœuvres d’April pour échapper au fisc français. April, groupe lyonnais spécialisé dans les services en assurance, a dépassé les 900 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017. A Malte, ce mastodonte méconnu possède plusieurs sociétés, incroyablement rentables et très peu pourvues en salariés, qui lui permettent de pratiquer une optimisation fiscale à grande échelle. Ainsi, nous écrivions que sa filiale Axeria Re Limited avait encaissé 18,7 millions d’euros de recettes en 2015, réalisant 13 millions d’euros de profits…. avec seulement trois salariés ! Ces révélations ne sont pas passées inaperçues. Le 24 décembre, par un communiqué, April a annoncé que l’administration française lui a adressé un projet de redressement fiscal, portant justement « sur la territorialité de l’activité de réassurance de sa filiale Axeria Re, implantée à Malte ». Montant réclamé : 69,8 millions d’euros ! Voilà une preuve imparable de l’impact réel de la presse d’investigation.

Le 29 décembre, dans un autre communiqué publié par April, on apprenait cette fois que le groupe lyonnais était sur le point d’être racheté par CVC Capital Partners. Ce fonds d’investissement, l’un des plus grands au monde, n’est pas étranger non plus aux lecteurs assidus de Mediacités : il apparaissait dans la chaîne de propriété de la société Cunningham Lindsey, numéro un mondial de l’expertise d’assurances. En juin 2018, nous révélions le schéma complexe d’optimisation fiscale mis en place par cette société américaine implantée en France, auquel ont pris part des cadres dirigeants de Lyon, Lille et Toulouse.

Pour continuer à pratiquer un journalisme engagé, indépendant, rigoureux et surtout utile, nous avons besoin de vous : abonnez-vous, faites abonner vos proches ! Sans publicité ni actionnaire milliardaire, notre survie ne dépend que de vous.

Aucun commentaire pour l'instant

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Publié le

Par Sylvain Morvan