Il s'appelait le dossier « MA », comme Martine Aubry. Depuis le 13 octobre 2011, il dormait sur les serveurs de Lille 3000. Nul besoin d'être un hacker chevronné pour y accéder. Il suffisait d'entrer dans Google la requête « Tous-avec-Martine-Aubry + Lille 3000 ». Le dossier était en accès libre. Une demie heure après nos premières questions posées à son sujet, il avait disparu comme par enchantement. Mais nous avions pris soin de "l'aspirer" dans son intégralité. Le dossier « MA » contenait des éléments de campagne de Martine Aubry dans le . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.