Il s'appelait le dossier « MA », comme Martine Aubry. Depuis le 13 octobre 2011, il dormait sur les serveurs de Lille 3000. Nul besoin d'être un hacker chevronné pour y accéder. Il suffisait d'entrer dans Google la requête « Tous-avec-Martine-Aubry + Lille 3000 ». Le dossier était en accès libre. Une demie heure après nos premières questions posées à son sujet, il avait disparu comme par enchantement. Mais nous avions pris soin de "l'aspirer" dans son intégralité. Le dossier « MA » contenait des éléments de campagne de Martine Aubry dans le cadre de la présidentielle 2012. Soit une affiche de la maire de Lille, plan serré sur fond rouge, avec pour unique slogan : « Ma. présidente ». Figurait aussi un appel à la soutenir signé par des personnalités de la culture, de la politique et du sport : Virginie Ledoyen, Edmond Maire, Pierre Joxe, Philippe Sollers, José Bové, Yohann Diniz, Eric Dupont-Moretti, etc.

Ce mini-kit de campagne devait d'abord être utilisé pour appuyer la candidature de Martine Aubry à la primaire socialiste. L'intention initiale était d'inviter un maximum d'internautes à remplacer leur photo de profil Facebook ou Twitter par l'image de la candidate juste avant le second tour de la primaire, le 16 octobre 2011. L’opération était organisée par Didier Fusillier, directeur général de Lille 3000 et incontournable « Monsieur Culture » de l'équipe Aubry. Le 10 octobre 2011, Europe 1 avait évoqué l’info dans une brève toujours visible sur le site de la station et ainsi rédigé : « A l'initiative d'un jeune volontaire de la campagne (il avait en réalité 52 ans en 2011, ndlr), le responsable des questions culturelles dans l'équipe de Martine Aubry, Didier Fusillier, la candidate à la primaire socialiste propose un rassemblement, intitulé « Tous . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 80% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters (2 par semaine) et des offres d'abonnement.
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.