A la région Auvergne Rhône-Alpes, le mot subvention rime avec Sitbon. Ange Sitbon. Un nom soufflé du bout des lèvres par les fonctionnaires ou prononcé sur un ton accusatoire par l'opposition. Il passe, aux yeux des uns et des autres, pour l’homme qui tient les cordons de la bourse de la deuxième région la plus riche de France, au service de l’ambition politique de son président Laurent Wauquiez. Mais pas seulement…

Dans l'organigramme de la collectivité, ce quarantenaire embauché le 15 avril 2016 n’occupe qu’un poste de . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.