Frais des élus nantais : pas de remboursement de week-end parisien pour les élus PCF cette année
En septembre dernier, Mediacités dévoilait le montant remboursé par la mairie de Nantes aux élus communistes pour un week-end parisien chaque année à la même période. Depuis 2016, une partie du groupe communiste de la mairie demandait en effet le remboursement des frais de transports et d’hébergement pour la participation à un salon des collectivités à Paris. Un événement monté par une société proche du PCF et organisé fort opportunément aux mêmes dates que la fête de L'Humanité. Total des frais depuis 2016 : un peu plus de 7 000 euros.

En septembre, Aymeric Seassau, adjoint à la maire chargé de la lecture publique et par ailleurs secrétaire départemental du PC et Robin Salecroix, conseiller municipal nous avaient confiés avoir participé à l'édition 2019 de ce salon Espace Collectivités. Or surprise : aucun remboursement n’apparaît dans la liste des remboursements aux élus que nous avons pu consulter. Ces deux élus ont-ils renoncé cette année aux remboursements ? Ou la mairie leur a-t-elle refusée ? Aymeric Seassau n’a pas répondu à notre demande de précision… Une chose est sûre : les contribuables nantais auront fait une – petite - économie cette année !

 

Lutte contre la pollution de l'air : Nantes peut mieux faire
C’est la conclusion du réseau Action climat, de Greenpeace et de l’Unicef qui viennent de publier leur . . .

Il vous reste 76% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !
Benjamin Peyrel  et  Antony Torzec
Co-fondateur de Mediacités et rédacteur en chef de son édition nantaise. Avant de me lancer dans cette aventure, j'ai débuté au quotidien La Croix et suis passé par différentes rédactions (L’Humanité, Le Parisien, etc), avant de rejoindre L’Express et d'écumer préfectures et sous-préfectures pendant dix ans. Je m’intéresse notamment aujourd’hui aux montagnes de données que les collectivités comme les citoyens produisent quotidiennement et aux moyens de les utiliser pour faire avancer l'information.