On a souvent besoin d'un plus petit que soi. Dompierre-sur-Yon, commune vendéenne de 4 200 habitants, n'imaginait sans doute pas inspirer la métropole nantaise. C'est pourtant ce qu’il s'est passé mi-mai. Pendant le confinement, la commune vendéenne a transformé l'un de ses terrains en « jardin communal solidaire » pour produire des légumes destinés aux personnes bénéficiaires de l'aide alimentaire et aux personnes âgées isolées. Une idée qui a fini par germer aussi du côté de Nantes. Le confinement venait de révéler les failles de la distribution de l'aide alimentaire dans la métropole, en même temps que le nombre de bénéficiaires se multipliait. Comment faire face ? Le directeur du service des espaces verts de la mairie souffle l'idée vendéenne à la maire, Johanna Rolland. L'emballement est immédiat et débouche, quelques jours plus tard, sur l'initiative des Paysages nourriciers. Le but ? Planter des fruits et légumes afin de distribuer des produits bio et locaux d'ici l'automne aux bénéficiaires de l'aide alimentaire.

Une cinquantaine de parcelles émergent alors dans les jardins publics

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Avatar de Mathilde Doiezie
Journaliste depuis 2015, je viens des Mauges et travaille à temps partiel pour Brief.me. J’ai également collaboré, entre autres, avec Reporterre, We Demain, Kaizen Magazine, Le Figaro Culture, Le Point, Usbek & Rica, Le Journal du Grand Paris, L'Imparfaite... À côté, je produis également le podcast "Du côté des autrices" pour mettre en valeur des femmes dont les œuvres littéraires ont été invisibilisées et je suis également secrétaire générale adjointe de l'association Prenons la Une, qui milite pour une meilleure représentation des femmes dans les médias et l'égalité femmes-hommes dans les rédactions.