Pour une utilisation de la Monnaie Locale Citoyenne (MLC), la Gonette par les collectivités lyonnaises. Dans le cadre de la démarche des revendications citoyennes portées par Lyon Climat auprès des candidat.e.s aux élections municipales et métropolitaines lyonnaises, La Gonette et un certain nombre d’organisations et d’économistes signataires, revendiquent l’intégration de la Monnaie Locale Citoyenne dans la vie des collectivités locales. Les Villes de Bayonne et Grenoble ont déjà établi un partenariat officiel avec leurs monnaies locales, l’Eusko et le Cairn. Pourquoi pas à Lyon ?

Comme les 80 MLC de France, la Gonette est une monnaie qui alimente l’économie locale. En effet, on ne peut l’utiliser que dans la Métropole de Lyon et ses alentours, évitant ainsi que l’argent ne s’évapore du territoire. De plus, elle ne peut être dépensée que chez des professionnels et associations engagés dans des pratiques sociales et environnementales vertueuses (à Lyon, 300 commerces, restaurants, théâtres, etc.).

Payer la piscine ou la médiathèque en Gonettes

Quand un professionnel membre de l’association reçoit vos Gonettes, il est lui-même invité à les redépenser auprès de ses salariés ou d’un autre professionnel adhérent, eux aussi invités à faire de même, et ainsi de suite. L’argent circule dès lors dans une économie locale, responsable sur les plans écologique et social. Concrètement, 1 Gonette = 1 euro. Pour s’en procurer, il suffit d’échanger ses euros contre des Gonettes (dans un « comptoir de change » ou via votre compte « Gonette numérique »).

Concernant le volet démocratique, la Gonette est gérée par ses membres (citoyens, entreprises, associations,…) : impliqués dans la vie locale, tous garantissent que la monnaie répond aux besoins du territoire. Néanmoins, pour que l’intégration de cette monnaie dans la vie démocratique locale soit parfaite, et pour que son impact sur le
territoire soit significatif, il est nécessaire d’aller plus loin.

C’est pourquoi nous invitons les candidat.e.s aux élections municipales et métropolitaines à s’engager à faire adhérer leur collectivité à La Gonette afin de mettre cette monnaie au service de l’intérêt général et des besoins du territoire.

Plus concrètement, les prochain.e.s maires et président.e.s de la Métropole de Lyon pourront s’engager sur les propositions suivantes :

1. Faire adhérer leur commune à l’association Gonette

2. Faire la promotion de la Gonette comme outil de transition écologique : intégration dans les programmes de circuits courts, économie circulaire, écologie industrielle, schémas et plans publics, etc.

3. Valoriser les éco-gestes citoyens avec La Gonette (encourager le tri, le compostage,…)

4. Ouvrir certains services publics locaux aux paiements en Gonettes (exemple : médiathèques, piscines municipales, événements culturels…)

5. Expérimenter l’utilisation de la monnaie locale en permettant aux Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS) d’utiliser la Gonette pour des compléments aux aides sociales facultatives (plus généralement, intégrer la monnaie locale dans les politiques publiques de lutte contre les exclusions et la précarité).

6. Promouvoir le développement de l’économie sociale et solidaire sur les territoires en étudiant les possibilités d’investir localement les euros récoltés en contrepartie des Gonettes émises.

Ces propositions, déjà effectives dans plusieurs communes de France, constituent une liste non exhaustive. Il existe, en effet, de multiples manières de mettre la monnaie au service de l’intérêt général. Dans cette période importante de notre vie démocratique, l’association La Gonette se tient à la disposition des candidat.e.s et futur.e.s élu.e.s pour approfondir ces enjeux.

Les organismes partenaires  : Nous Voulons Des Coquelicots, Agir Pour le Climat Rhône (organisation co-rédactrice), Le GRAP, Oxfam Lyon, Alternatiba ANV Rhône, La Fourmilière, ConsiLyon, Mouvement Sol, Lyon Climat, Youth For Climate, Zéro Déchet Lyon, I-Buycott, Coexiscience, Conscience Impact Ecologique, Réseau FEVE, Dialogues en humanité

Les experts qui soutiennent : Jérôme Trotignon (maître de conférences HDR en sciences économiques à l’IAE Lyon), Jérôme Blanc (professeur de sciences économiques, directeur de la recherche et de l’innovation et président de la commission scientifique à Sciences Po Lyon), Marie Fare (maître de conférences en sciences économiques à l’université Lumière Lyon-2), Jérémy Rodrigues (chercheur à l’École des Mines de Saint-Étienne), Armel Prieur, (président Escape Job), Jean-Michel Vincent (ingénieur urbaniste), Cyril Mouquet (référent du Collectif 33 de Agir pour le climat). 

Les auteurs de la tribune

Ce texte a été rédigée par l’association La Gonette et par Agir pour le climat Rhône, membres de la coalition d’associations Lyon Climat, qui organise notamment les marches pour le climat à Lyon. 

Pour aller plus loin sur Mediacités

Gonettes, SoNantes, Sol-VMonnaies localesiolette et les autres : les dilemmes des monnaies locales – 26 décembre 2017

 

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.

Réagir à l'article

Merci d'entrer votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom ici