Peut-on, sans risques de contamination, s’échanger des objets entre voisins ?

Photo : CC / pxhere

Question de Nicolas :

Peut-on sans risque (en déposant par exemple un sac sur le palier et sans se croiser) s’échanger des bouquins et jeux d’enfants entre voisins ou amis de notre quartier ?

Bonjour,

Dans la période de confinement actuelle, on imagine assez bien que tous les moyens sont bons pour tuer l’ennui. S’organiser entre voisins pour se partager des objets (outils, bouquins, nourriture…), peut en faire partie. Toutefois, il faut se montrer vigilant car le risque existe.

L’Organisation Mondiale de la Santé explique que, pour l’heure : « On ne sait pas avec certitude combien de temps le Covid-19 survit sur les surfaces mais il semble qu’il se comporte comme les autres coronavirus. » Une étude, publiée le 17 mars dans le New England Journal of Medecine, tente de mesurer le temps de survie du virus sur différentes surfaces. Ainsi, selon cette étude, le Covid-19 survivrait jusqu’à 3 jours sur du plastique, 2 jours sur de l’acier inoxydable, 24h sur du carton et 4 h sur du cuivre.

Dans le cas où vous soupçonnez l’infection d’une surface, quelle qu’elle soit, l’OMS appelle à bien la nettoyer « avec un désinfectant ordinaire » permettant de tuer le virus.

La vigilance est également de rigueur concernant les denrées alimentaires qui, elles aussi, peuvent être échangées entre voisins. Les aliments cuits ne présentent pas vraiment de risques ce qui n’est pas le cas des produits crus. « Il faut manipuler la viande crue, le lait et les abats avec précaution pour éviter de contaminer les aliments qui ne sont pas destinés à être cuits et il faut s’abstenir de consommer des produits d’origine animale crus ou mal cuits », explique l’OMS.

Quoi qu’il en soit, que vous échangiez ou non des objets avec vos voisins, le virus se transmet via des gouttelettes ou postillons émanant de toux ou d’éternuements. L’OMS comme les autorités françaises rappellent alors que les gestes barrières sont essentiels.

Romain Bizeul

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.
Coronavirus
Cet article fait partie de notre rubrique dédiée
Nos villes à l'heure du coronavirus
Mathieu Périsse
Mathieu Périsse collabore avec Mediacités Lyon depuis juin 2017, convaincu de la nécessité d’une information locale indépendante et percutante. Lyonnais de naissance, il a d’abord travaillé pour la radio (Radio France, RTS), notamment lors de reportages longs-formats à l’étranger (Afghanistan, Biélorussie, Chypre, Burkina Faso…). Membre du collectif de journalistes We Report, il écrit régulièrement pour Mediapart, journal pour lequel il a enquêté pendant un an sur la pédophilie dans l’Eglise catholique (également en lien avec Cash Investigation).