Capture d'écran de la page Facebook de Laurent Wauquiez.

Com de crise : Laurent Wauquiez casse la tirelire sur Facebook

Les lecteurs de Mediacités ne seront pas vraiment surpris [(re)lire dans nos archives « Lego, stades de foot, sondages… les folles dépenses de com’ de Laurent Wauquiez »]… D’après Libération, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a dépensé plus de 65 000 euros en publicité sur Facebook ce dernier mois. Et plus de 92 000 euros sur les trois derniers mois. Tiens donc, Laurent Wauquiez surferait-il sur la vague du coronavirus à moins d'un an des élections régionales ?

Masques, gel hydro-alcoolique, distribution de kits sanitaires… Depuis le début de la crise, l’ancien patron des Républicains est sur tous les fronts. Et il le fait abondamment savoir, comme nous l’avons raconté, dernièrement, dans une enquête. Sur les trente derniers jours, d’après les données publiques de Facebook, sa collectivité est le premier annonceur en France du réseau social, et de loin : le second (le parlement européen) n’a dépensé « que » 38 700 euros.

Ces achats sont totalement assumés par la collectivité, souligne Libération, qui cite le premier vice-président Etienne Blanc. « On est parti du constat qu’il y allait avoir une défaillance de l’État sur les fournitures, que ce soient les masques, les blouses, les sur-chaussures, etc. L’État était aussi à la peine pour informer sur les outils de relance de l’économie. On a donc demandé à nos services de faire connaître les dispositifs de soutien à l’économie mis en place par la région. Il fallait qu’on mette le paquet », justifie celui qui candidate à la mairie de Lyon.    

Sur les trente derniers jours, seule deux autres régions ont dépensé de l’argent public sur Facebook, mais dans une bien moindre mesure : 4674 euros pour le Grand Est et moins de 100 euros pour Occitanie. Depuis mars 2019, la collectivité de Laurent Wauquiez a communiqué pour près de 110 000 euros sur le réseau social. A titre de comparaison, la région Nouvelle-Aquitaine a dépensé, sur la même période, 5800 euros, quand, localement, la Métropole de Lyon dépensait 754 euros et la ville de Lyon, 548 euros. 

N.B.

Précédemment dans l'Oeil

Lyon Saint-Exupéry : malgré une année 2020 catastrophique, Vinci réclame des millions d’euros de dividendes à l’aéroport

Alors que l’exploitant de « Saint-Ex’ », filiale du groupe de BTP, a enregistré l’an passé plus de 20 millions d’euros de déficit, la maison-mère souhaite encore puiser dans la trésorerie au profit des actionnaires.

Auvergne-Rhône-Alpes : la nouvelle équipe Wauquiez ou la prime aux cumulards

Reconduit à la tête de la région, Laurent Wauquiez a dévoilé, le 2 juillet, les noms de ses 15 nouveaux vice-présidents.