Tramway à Lyon. Photo : N.Certes/Mediacités.

Transports en commun lyonnais : l’Etat met 81 millions d’euros sur la table… sur 2,5 milliards

Jean Castex au secours des écologistes du Grand Lyon ? Mercredi 6 octobre, le Premier ministre a annoncé le financement par l’Etat à hauteur de 7 millions d’euros du projet de téléphérique lyonnais, à condition que les travaux démarrent avant 2025. Le chef du gouvernement dévoilait les lauréats d’un appel à projets national lancé au printemps dernier auprès des collectivités pour financer des projets de transports collectifs.

Financièrement, ce coup de pouce de l’Etat est loin d’être déterminant pour le Sytral, le syndicat des transports en commun lyonnais : le projet pourrait coûter « entre 120 et 220 millions d’euros » selon la technologie retenue, comme le précisait en février dernier Jean-Charles Kohlhaas, vice-président délégué du Sytral et vice-président du Grand Lyon chargé des déplacements [relire notre article : Le téléphérique de Bruno Bernard ne coûtera-t-il vraiment que 160 millions d’euros ?].

Mais sur le plan symbolique, cette annonce redonne un peu de crédit à cette ligne câblée qui fait face à une forte opposition de la part d’une partie des habitants et des élus concernés par le tracé, en tête desquels la maire LR de Sainte-Foy-lès-Lyon Véronique Sarselli. Pour Bruno Bernard, président EELV du Grand Lyon et du Sytral, elle a aussi le goût de la revanche : au printemps dernier, douze parlementaires du Rhône, membre de la majorité présidentielle, avaient dénoncé de concert un projet « décidé sans concertation ».

Les tramways, principaux bénéficiaires

Ce financement s'inscrit dans une aide plus large de 81 millions d’euros accordés par l’Etat aux transports en commun lyonnais. Sur les huit dossiers présentés par le Sytral à Matignon, sept ont été retenus.

Parmi les principaux projets, la future ligne de tramway T9 entre Vaulx-en-Velin et Villeurbanne sera financée à hauteur de 33,8 millions d’euros sur un total de 224 millions prévus par le Sytral. Près de 17 millions d’euros sont attribués au prolongement du T6 des Hôpitaux Est au campus de la Doua, sur 140 millions d’euros.

Enfin le gouvernement signera un chèque de 15,8 millions d’euros pour le futur tramway T10 qui reliera Vénissieux, Saint-Fons et Gerland, dont le tracé n’est pas encore acté (la concertation se termine le 23 octobre). Son coût est évalué à 200 millions d’euros. 

L'ensemble de ces contributions demeurent marginales à l'échelle du plan de mandat : le Sytral prévoit 2,5 millliards d'euros d'investissements pour la période 2021-2026. 

Cet article concerne les promesses :
« Créer une ligne de télécabine pour desservir Francheville » « Développer des télécabines » « Construire le “tramway-rocade” T8 pour relier Saint-Fons, Vénissieux, Bron et Vaulx-en-Velin » « Investir 3 milliards d’euros dans le développement des transports en commun »
Voir toutes les promesses
Mathieu Périsse
Mathieu Périsse collabore avec Mediacités Lyon depuis juin 2017, convaincu de la nécessité d’une information locale indépendante et percutante. Lyonnais de naissance, il a d’abord travaillé pour la radio (Radio France, RTS), notamment lors de reportages longs-formats à l’étranger (Afghanistan, Biélorussie, Chypre, Burkina Faso…). Membre du collectif de journalistes We Report, il écrit régulièrement pour Mediapart, journal pour lequel il a enquêté pendant un an sur la pédophilie dans l’Eglise catholique (également en lien avec Cash Investigation).

Précédemment dans l'Oeil

Le long de l’A89, la justice enterre un projet d’entrepôt logistique

Au nom de la défense d’espèces protégées, le tribunal administratif vient d’annuler un arrêté préfectoral permettant la construction d’un méga-hangar à l’ouest de Lyon, en plein corridor écologique.

Quand Le Progrès recopie au mot près la communication de la ville de Lyon

Dans son édition du 11 octobre, le journal a publié un article dont le texte est tout droit tiré d’une page publiée par le site de la collectivité de Grégory Doucet, sans le signaler à ses lecteurs.