Grand Lyon : le téléphérique de Bruno Bernard ne coûtera-t-il vraiment que 160 millions d’euros ?

pascal-bernardon-pQPYQmVufhw-unsplash
Le premier téléphérique urbain de France a été inauguré à Brest le 19 novembre 2016. Photo : P.Bernardon.

Publié le

Par Brianne Cousin

D’après le plan d’investissement du syndicat lyonnais des transports en commun, la première ligne de transport par câble de l’agglomération devrait coûter 160 millions d’euros. Est-ce crédible, nous interroge - à raison - un lecteur de Mediacités ?

Question de Robin à Mediacités : « Le Sytral prévoit 160 millions d'euros pour construire son téléphérique. Est-ce suffisant ? »

Bonjour Robin, merci pour votre question.

Il est censé être moins polluant, construit plus rapidement, et surtout coûter moins cher qu’un tramway ou un métro. Les futures télécabines promises par le président du Grand Lyon Bruno Bernard (EELV) relieront Francheville à Gerland en passant par Sainte-Foy-lès-Lyon à l’horizon 2025.

Cette première ligne par câble de l’agglomération comptera sept ou huit stations et 123 cabines qui survoleront l’ouest lyonnais sur une distance de 5,6 kilomètres. Une innovation en France, qui coûterait

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment