Policiers en scooter. Image d'illustration ((Jarry/Andia.fr).

Laernoes vs Bolo : premier couac dans la majorité nantaise

« On ne peut plus sortir tranquillement le soir à Nantes »… S’il voulait rappeler à tout le monde que la sécurité faisait désormais partie de son – large - portefeuille de responsabilités, Pascal Bolo ne s’y serait pas pris autrement. Mercredi 2 septembre, répondant aux questions de Presse-Océan, l’adjoint socialiste dressait un tableau très sombre de la situation sécuritaire à Nantes. « La situation en centre-ville a atteint un niveau de dégradation inacceptable. Tout le monde connaît quelqu’un qui a été agressé, qui s’est fait arracher son collier ou voler son portable, voire pire encore… »

Une sortie qui a fait bondir les élus Verts de la majorité et occasionné le premier couac du second mandat de Johanna Rolland. Lors d’une conférence de presse de rentrée organisée hier, mercredi 9 septembre, autour de leur cheffe de file, Julie Laernoes, les écolos nantais sortaient la sulfateuse : « cette interview ne va pas dans le sens de ce que l’on a convenu dans le groupe de la majorité, notait ainsi l’ancienne candidate EELV. Avec ces propos, Pascal Bolo ne représente que lui même ».

Elle allait même encore plus loin. « Pascal Bolo a assimilé la délinquance et les migrants et ce sont des propos qui sont comparables aux propos du . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Cet article concerne la promesse :
« Recrutement de 70 policiers municipaux supplémentaires »
Voir toutes les promesses
Benjamin Peyrel
Co-fondateur de Mediacités et rédacteur en chef de son édition nantaise. Avant de me lancer dans cette aventure, j'ai débuté au quotidien La Croix et suis passé par différentes rédactions (L’Humanité, Le Parisien, etc), avant de rejoindre L’Express et d'écumer préfectures et sous-préfectures pendant dix ans. Je m’intéresse notamment aujourd’hui aux montagnes de données que les collectivités comme les citoyens produisent quotidiennement et aux moyens de les utiliser pour faire avancer l'information.

Précédemment dans l'Oeil

La préfecture de Nantes se barricade

L’été prochain, la préfecture de Loire-Atlantique, face à l’Erdre, offrira un autre visage. 65 mètres de grille vont être installés à la place de l'actuelle balustrade de pierre, afin de protéger les services de l’État.

Le conseil régional des Pays de la Loire épinglé pour un manque de parité

L'égalité femmes-hommes dans les nominations à des postes d'encadrement ? En 2017 et 2018, la collectivité dirigée par Christelle Morançais n'en faisait apparemment pas grand cas. Ce malgré ses obligations légales et les lourdes pénalités que la Région se retrouve à devoir payer.