Pommes de terre, petits légumes et grands frigos : ce que révèle l’analyse des menus dans les cantines lilloises

Le retour des enfants à l’école maternelle et élémentaire sonne aussi la reprise des midis à la cantine. Pour comprendre ce qui se cache dans l’assiette des plus jeunes, nous avons jeté un œil aux repas servis en septembre dans les écoles publiques lilloises.

Visuel Nourrir nos ville
Les 81 écoles maternelles et élémentaires publiques de Lille sont alimentées par la cuisine centrale, gérée par la municipalité. Montage Mediacités

«Repas de qualité et détente » : c’est ainsi que la mairie de Lille décrit la pause du midi, au cours de laquelle 12 500 enfants lillois vont déjeuner. Chaque menu est calibré à l’avance par une diététicienne et des chefs cuisiniers, avant d’être préparé au sein de la grande cuisine centrale de Fives. Sont-ils équilibrés ? Respectent-ils les recommandations nationales ? Comment les repas sont-ils préparés ? Pour vous répondre, nous avons parcouru tous les menus qui seront servis aux élèves pendant le mois de septembre. Voici ce que nous en avons retenu.

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Brianne Cousin