Le baron jette l’éponge. Ce jeudi 28 mai, Gérard Collomb, jusqu'à présent candidat à la présidence du Grand Lyon, a annoncé qu’il s’effaçait derrière son ex-adversaire LR François-Noël Buffet. L’alliance entre l'actuel maire de Lyon et la droite bruissait depuis plusieurs jours : ce mercredi, le candidat investi par La République en marche (LREM) avait rencontré le patron de la région Laurent Wauquiez. En échange, à l’échelon municipal, Etienne Blanc, candidat de la droite à l’hôtel de ville de Lyon, se range derrière Yann Cucherat, le poulain de Gérard Collomb. 

Face au "péril vert" - le candidat EELV Bruno Bernard est arrivé loin en tête du premier tour des élections métropolitaines -, l’ancien ministre de l’Intérieur, longtemps socialiste, se rabat donc sur sa droite après avoir tenté, sans succès, un improbable rabibochage avec son ex-dauphin David Kimelfeld [lire dans L’Œil de Mediacités : « Métropolitaines : Kimelfeld éconduit Collomb, le clan du baron vitupère »]. Une stratégie du « sauve-qui-peut » comme un cadeau tombé du ciel pour Les Républicains.

Après une campagne terne et un score à 17,7%, cinq points derrière les écologistes, le sénateur . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !